Avec le temps, après une perte de poids ou une diminution de l’activité physique, on peut présenter un excès de graisse et de peau au niveau du ventre. Quand il existe un excès de graisse sans excès de peau associé, on peut songer à une lipoaspiration. Quand il y a également un excès de peau important associé, la meilleure indication de correction est une abdominoplastie chirurgicale.

Il peut être associé à cet excès de peau et de graisse la présence de vergetures au niveau de la partie basse de l’abdomen, un diastasis (écartement) des muscles grands droits, après une grossesse ou encore une hernie ombilicale. Ces éléments peuvent être corrigés au cours de l’abdominoplastie.

Technique:

L’intervention se réalise sous anesthésie générale. Docteur Lucas réalise une cicatrice courbe au ras des poils pubiens, longeant les plis inguinaux (creux naturels séparant le pubis de la racine des cuisses) qui remontent vers les épines iliaques (reliefs osseux au sommet des plis inguinaux). La cicatrice est réalisée le plus bas possible, afin qu’elle soit cachée dans les sous-vêtements.

Ensuite, décollement au ras du plan musculaire et isolement de l’ombilic, qui est alimenté en sang par des petits vaisseaux partant de la paroi abdominale puis ce décollement se poursuit jusqu’à 3 cm de l’appendice xyphoïde. On corrige le diastasis des muscles grands droits à cette étape et si on note la présence d’une hernie ombilicale, on réalise également sa correction. Enfin, la peau qui est plus mobile grâce au décollement est réséquée, une suture est réalisée après avoir réalisé un de 1.5 cm pour y passer le nombril et le suturer. Le Docteur Lucas utilise de la colle chirurgicale biologique pour la cicatrice, afin que la patiente puisse prendre une douche dès le 2ème jour après l’intervention. On peut y associer une lipoaspiration des hanches et des flancs, afin d’optimiser le résultat.

Mini-abdominoplastie

Pour des excès de peau minimes, on peut réaliser une mini-abdominoplastie, qui nécessite un décollement moins extensif et ne nécessite pas d’isoler et de transposer le nombril. Cette intervention peut se faire sous anesthésie locale avec sédation et dure environ 60-90 minutes.

Résultats:

Délai résultats définitifs:
2 semaines pour voir un résultat significatif, 3 mois pour voir le résultat définitif

Longévité résultats:
Définitif, mais va évoluer avec les changements de poids, les grossesses, les allaitements et le temps.

Avant une abdominoplastie:
Arrêt tabac 1 mois avant intervention obligatoire (risque de nécrose du nombril important si tabagisme actif)
Pas de prise d’Aspirine 10 jours avant intervention, informer le Dr Lucas de toute prise de médicament anticoagulants (Sintrom, Coumadine, Eliquis, etc..) pour en organiser l’arrêt ou le relai.
Prendre Arnica gélules 5 gélules 5 fois par jour pdt 5 jours avant intervention pour prévenir hématomes.
Douche au savon Hibiscrub fourni sur l’ordonnance 48 h avant.
Le jour de l’intervention, il faut être à jeun 6h avant (ne pas boire, ne pas manger, ne pas fumer).

Intervention:
Durée d’une abdominoplastie : 2h30
Anesthésie : générale
Lieu : bloc opératoire
Hospitalisation : ambulatoire pour la mini-abdominoplastie, hospitalisation 1 à 2 nuit pour l’abdominoplastie

Après une abdominplastie:

Douleur post-opératoire : 3/10 les 3 premiers jours puis ensuite douleurs à 1/10, avec une antalgie adaptée. Le Dr Lucas réalise une infiltration des muscles grands droits pendant l’intervention avec des anesthésiques longue durée d’action, afin de couvrir les 3 jours post-opératoires.
Hospitalisation : 1 nuit post-opératoire est conseillée après l’intervention.
Eviction sociale : 4-7 jours avec un inconfort. Douche possible dès le 2ème jour grâce à l’utilisation par le Dr Lucas de colle chirurgicale biologique remplaçant les pansements.
Reprise travail : 2 semaines
Reprise sport : 6-8 semaines

Consignes:

Arnica gélules 5 gélules 5 fois par jour pdt 5 jours après intervention pour prévenir hématomes.
Arrêt du tabac définitif pour minimiser les complications.
Clexane 40 mg 1 fois par jour SC pendant 7jours, jusqu’à bonne mobilisation.
Contrôle Dr Lucas J2, J7, 3 semaines, 3 mois, 6 mois, 1 an
Pendant les 3 premiers jours surtout : pas d’effort rapide, se reposer, ne pas se lever trop rapidement, faire tout doucement pour ne pas faire de mouvement brusque (les efforts risquent de faire monter la tension et d’ouvrir les petits vaisseaux et ainsi, faire un hématome).
Parfois, quand on a fermé en tension afin d’optimiser le résultat esthétique, le patient doit dormir et marcher avec le tronc à 30-45° pendant 3 – 7 jours. Le Docteur Lucas vous précisera après l’intervention, si c’est le cas.

Ne pas porter charges lourdes > 3-4 kg et pas d’effort de poussée pdt 6 semaines.
Gaine abdominale 3 semaines jour et nuit, 3 semaines la journée.
Douche dès 2ème jour : passer eau sur cicatrice sans frotter, tamponner avec linge propre sans frotter
Entre le 2ème jour et 7ème jour, désinfecter plaie 1 fois par jour Merfen spray ou autre spray désinfectant.
Dès 15ème jour, frotter doucement colle sur cicatrice qui va partir sur plusieurs jours sans l’arracher
Bain dès 3 semaines selon évolution cicatrice à 3 semaines.
Massage cicatrice avec Gorgonium 2 fois 5 minutes par jour pendant 3 mois après la douche, à partir du 15ème jour.

Strataderm silicone 1 fois par jour pendant 3 mois, à partir du 15ème jour.
Protection solaire avec indice supérieur à 50 pendant les 6 mois suivant la chirurgie.

Complications de l’abdominoplastie

– Hématome: un hématome peut se faire surtout pendant les 48 premières heures. S’il est significatif, il faut réintervenir et l’évacuer. Il faut pendant les premiers jours se reposer et ne pas faire de mouvement brusque afin de diminuer le risque d’hématome.
– Sérome : il peut se produire un épanchement de lymphe au niveau de la zone de décollement de l’abdominoplastie, qui souvent se résorbe spontanément. Parfois, il est prescrit des séances de drainage lymphatique pour en accélérer la disparition et quelques fois, il est nécessaire de la ponctionner en consultation. De façon exceptionnelle, il faut réintervenir.
– Nécrose cutanée localisée, nécrose de l’ombilic : le risque en est très accru par l’intoxication tabagique.
– Infection: heureusement rare, l’infection peut nécessiter un traitement antibiotique.
– Diminution de la sensibilité au niveau du ventre: souvent transitoire, la récupération totale se fait généralement après quelques mois
– Cicatrices anormales, hypertrophiques voire chéloïdes : les patients avec la peau mate, à risque de cicatrices anormales doivent apporter une attention particulière aux soins de la cicatrice avec Gorgonium et Strataderm, le suivi reste essentiel.
– Abdominoplatie et grossesse : il n’y a pas de conséquences sur une future grossesse, la patiente peut tout à fait avoir une grossesse après une abdominoplastie, mais on conseille aux patientes souhaitant prochainement tomber enceinte de faire l’abdominoplastie après la grossesse.
– Déhiscence de cicatrice et retard de cicatrisation (favorisés par le tabac): parfois il y a des petites ouvertures de la cicatrices de quelques millimètres, qui peuvent soigner avec des pansements le plus souvent sans nécessité de réopérer. Le suivi par le Dr Lucas de la cicatrice est essentiel.

Combinaisons et alternatives

On peut y associer un traitement chirurgical par mastopexie et prothèses mammaires dans le même temps opératoire et réaliser ce qu’on appelle « Mommy makeover » : c’est-à-dire un lifting des seins, prothèses mammaires associé à une abdominoplastie.

Abdominoplastie avec liposuccion

 

Abdominoplastie avec liposuccion abdomen et cuisses

 

Abdominoplastie avec cure de hernie ombilicale et cure de diastasis

 

Abdominoplastie avec cure de hernie ombilicale et cure de diastasis

 

Lipoaspiration haute définition abdomen

Télécharger la fiche